Association loi 1901 - creation-d-entreprise.net

Création d'Entreprise - Conseils et assistance

Cliquez sur le conseil dont vous avez besoin... et envoyez votre demande







CREATION D’ENTREPRISE à Chelles

CREATION D’ENTREPRISE à Chelles

Île-de-France / Seine-et-Marne » Commune de Chelles

Chelles est une ville française, située dans le département de Seine-et-Marne et la région d'Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Chellois et les Chelloises.

La commune s'étend sur 15,9 km² et compte 54 202 habitants depuis le dernier recensement de la population. Avec une densité de 3 408,9 habitants par km², Chelles a connu une nette hausse de 20,8% de sa population par rapport à 1999.

Entourée par les communes de Gournay-sur-Marne, Brou-sur-Chantereine et Montfermeil, Chelles est située à 3 km au sud-est de Montfermeil.

Située à 40 mètres d'altitude, la Rivière La Marne est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Chelles.

La commune est proche du parc naturel régional Oise-Pays de France.

Le maire de Chelles se nomme Monsieur Brice RABASTE.

La commune de Chelles fait partie de la Communauté d'agglomération Paris - Vallée de la Marne.

Le terme entrepreneur recouvre différentes significations connexes mais distinctes :

l'usage courant l'assimile à un chef d'entreprise, tantôt porteur d'un projet d'entreprise en phase de démarrage, tantôt dirigeant d'une entreprise davantage établie, à laquelle le plus souvent il s'identifie étroitement et personnellement ;

l'entrepreneur correspond également à l'appellation donnée aux chefs d'entreprise de différents secteurs du bâtiment ou des travaux publics ....

en droit, l'entrepreneur (ou maître d'œuvre) désigne « la personne qui — dans un contrat d'entreprise — s'engage à effectuer un travail en réponse à la demande d'un maitre d'ouvrage ».

Le présent article traite de la première acception.

 Organismes d'aide à la CREATION D’ENTREPRISE

Dans la plupart des pays francophones, il existe des organismes chargés d'aider les créateurs d'entreprise. Ils diffusent des informations utiles sur leurs sites internet :

 en France :

Agence France Entrepreneur (anciennement « Agence Pour la CREATION D’ENTREPRISE ») ;

Chambre de commerce et d'industrie en France : réseau qui propose des conseils personnalisés et de l'accompagnement dans le cadre d'Entreprendre en France

L'Union européenne a demandé aux États-membres de mettre en place des guichets d'entreprises afin qu'ils s'acquittent de leur devoir d'information, l'objectif principal étant la création pour chaque pays d'un portail d’accès à l’usage des entreprises en vue de remplir l'ensemble des formalités administratives.

 Construire son business plan

Voici les 10 points essentiels d'un business plan :

 Prendre le temps de la réflexion

Formaliser son projet : présenter un document "séduisant" à son banquier, avec des graphiques, des photos du produit. La finalité est d'obtenir quelque chose de clair et compréhensible.

Avoir un projet cohérent : ne pas multiplier les idées, se limiter à une ou deux maximum

Approfondir les éléments de marché et rester en veille sur le marché visé

Identifier précisément le business model : à qui on vend ? par quel moyen ? qu'est ce qui créé le chiffre d'affaires ?

Prendre en compte de façon réaliste le temps de développement du projet : les retards de mise en place génèrent des coûts pas forcément prévus au départ

Formaliser les besoins nécessaires : besoin de collaborateurs ? d'une voiture ?

Privilégier le bon sens et la clarté de la présentation

Adapter le niveau du projet en fonction des ressources disponibles

Se faire accompagner : banquier, agent comptable, association

Il faut également penser à bien choisir ses collaborateurs lorsque l'on veut créer sa société. Il faut s'entourer de personnes sur lesquelles on peut compter (motivés, prêts à partager les risques...).

 Lors de la présentation du projet au banquier, il faut être capable de fournir un business plan sur trois ans ainsi qu'un flux de trésorerie à douze mois.

 Les aides à la création - Chambres de Métiers et de l'Artisanat de ...

https://www.cma77.fr/fr/creer-reprendre-une-entreprise/les-aides-a-la-creation.html


L'Aide à la Création Reprise d'Entreprise - ACCRE. Nature de l'aide ... Antenne deChelles : 01 64 79 26 50/ antenne.chelles@cma77.fr. Antenne de Meaux : 01 ...

Créer / Reprendre une entreprise - cma77.fr

https://www.cma77.fr/fr/creer-reprendre-une-entreprise/parcours-du-createur.html


Un stage de création / reprise d'entreprise de 12 jours répartis sur 3 semaines qui a lieu à la ... Antenne de Chelles : 01 64 79 26 50/ antenne.chelles@cma77.fr

Réunion d'information Création d'entreprise | CCI Seine-et-Marne

https://www.seineetmarne.cci.fr/creation/reunion-information-creation-entreprise


Venez découvrir avec la CCI Seine et Marne, les différentes étapes et les aspects fondamentaux de la création d'entreprise.

Formalités d'entreprise | CCI Seine-et-Marne

https://www.seineetmarne.cci.fr/formalites/formalites-entreprise


Accueil>Création, reprise et transmission d'entreprise>Formalités d'entreprise. Formalités d'entreprise ... Formalités d'entreprise. Le CFE vous informe, vous ...

CCI Seine-et-Marne: création d'entreprise, formation et aide aux ...

https://www.seineetmarne.cci.fr/


Création et transmission d'entrepriseformation, mise en réseau, développement… La CCI Seine-et-Marne se pose en fédérateur de compétences dans le ...

Le financement des PME est toujours une question cruciale. Le besoin de financement se heurte constamment, d'une part, à la capacité de l'entreprise à financer son propre développement, et d'autre part, au souci d'indépendance de l'entreprise. La capacité de financement de l'entreprise limite sa vitesse de croissance. Le souci d'indépendance de l'entreprise peut être un facteur bloquant à son développement. Des solutions de financement public peuvent permettre de concilier vitesse de croissance et volonté d'indépendance.

Synergies pour la CREATION D’ENTREPRISE est une dynamique collective issue de trois groupes d’acteurs qui ont élaboré des propositions, à partir de leur expérience de soutien à l’initiative économique et à la CREATION D’ENTREPRISE et les ont remises aux pouvoirs publics.

 Un premier groupe s’est réuni en 1997, sous l’impulsion de France Initiative Réseau (FIR) et a élaboré un premier ensemble de propositions pour encourager la CREATION D’ENTREPRISE. Un deuxième groupe issu de Profession Créateur s’est attaché à réagir à la réduction du dispositif ACCRE et à faire des propositions d’amélioration de la situation du chômeur créateur d’entreprise. En troisième lieu, l’association Finansol qui regroupe des organismes de promotion de l’épargne et du financement solidaire s’est associée à l’initiative naissante.

 La rencontre des participants de ces trois groupes a permis la création de la dynamique Synergies. L’acte fondateur fut la rédaction d’un manifeste « Pour ouvrir largement les portes de l’initiative économique et de la CREATION D’ENTREPRISE » (voir : Éficéa). Ce manifeste appelait à une conférence nationale sur l’accès à l’initiative économique et à la CREATION D’ENTREPRISE qui s’est tenue les 5 et 6 novembre 1998.

 Après la conférence, Synergies s’est positionné comme un lieu d’échanges et de concertation autour de thèmes de travail et un promoteur de propositions concrètes. Ces propositions ont été largement diffusées et ont fait l’objet de nombreuses discussions avec les institutions publiques et privées concernées. Elles ont été entendues et reconnues lors des Assises pour la CREATION D’ENTREPRISE (11 avril 2000), des discussions État-Unedic et par le Conseil national pour la CREATION D’ENTREPRISE.

 Parallèlement, le collectif Profession Créateur, soutenu par l’association Éficea a développé ses actions, avec une efficacité reconnue. Des groupes de travail ouverts se sont mis en place, animés par les acteurs eux-mêmes. Ils regroupent de nombreux professionnels issus de structures diversifiées d’appui à la création appartenant ou non à des réseaux de financement ou d’accompagnement. Ils associent des experts et des représentants d’institutions du champ de la CREATION D’ENTREPRISE et d’activité. L'aide à la création ou à la reprise d’entreprise, plus connue sous le sigle ACRE (anciennement ACCRE) est un dispositif français censé développer les créations d'entreprises. Ce dispositif s'adresse principalement aux chômeurs. Depuis le 1er décembre 2007, ils doivent en faire la demande auprès du centre de formalités des entreprises compétent. Cette demande est effectuée au moment de la déclaration de la création ou reprise de l'entreprise ou au plus tard le 45e jour qui suit cette déclaration.

 Les centres des formalités des entreprises (CFE, en France) contribuent à faciliter et à accélérer « le parcours administratif » des créateurs d'entreprises en leur permettant de déposer en un même lieu (« guichet unique »), en une seule fois, et sur un même document (« liasse unique »), les déclarations auxquelles ils sont tenus de souscrire. C'est un outil majeur de la simplification administrative de la CREATION D’ENTREPRISE.

 Lorsque le dossier remis au CFE est complet, celui-ci remet en échange un récépissé de dépôt de dossier de CREATION D’ENTREPRISE qui permet au créateur de déclarer son entreprise auprès des organismes publics (France Télécom, EDF, La Poste, etc.) sans attendre son extrait d’immatriculation au Répertoire des Métiers (D1) délivré par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, ou au Registre du Commerce et des Sociétés (K ou Kbis) délivré par le greffe du tribunal de commerce, dans les 24 heures.

 Ce service public est gratuit. Cependant, les CFE des chambres de commerce et d’industrie, des chambres de métiers et de l'artisanat et des Chambres d'agriculture peuvent proposer une assistance à la formalité supplémentaire facultative (conseil, assistance pour la préparation du dossier, etc.) qui est facturée. Les tarifs sont affichés dans chaque CFE. Le chef d'entreprise, créant une société, peut aussi déposer directement son dossier au greffe du Tribunal de commerce pour obtenir son extrait d'immatriculation, une inscription modificative ou la radiation de son entreprise.