Association loi 1901 - creation-d-entreprise.net

Création d'Entreprise - Conseils et assistance

Cliquez sur le conseil dont vous avez besoin... et envoyez votre demande







CREATION D’ENTREPRISE à l'Haÿ-les-Roses

CREATION D’ENTREPRISE à l'Haÿ-les-Roses

Île-de-France / Val-de-Marne » Commune de l'Haÿ-les-Roses

L'Haÿ-les-Roses est une ville française, située dans le département du Val-de-Marne et la région d'Île-de-France. Ses habitants sont appelés les L'Hayssiens et les L'Hayssiennes.

La commune s'étend sur 3,9 km² et compte 31 498 habitants depuis le dernier recensement de la population. Avec une densité de 8 076,4 habitants par km², L'Haÿ-les-Roses a connu une hausse de 9% de sa population par rapport à 1999.

Entourée par les communes de Chevilly-Larue, Cachan et Fresnes, L'Haÿ-les-Roses est située à 1 km au sud-est de Cachan la plus grande ville aux alentours.

Située à 92 mètres d'altitude, la Rivière La Bievre est le principal cours d'eau qui traverse la commune de l'Haÿ-les-Roses.

La commune est proche du parc naturel régional du Vexin français.

Le maire de l'Haÿ-les-Roses se nomme Monsieur Vincent JEANBRUN.

La commune de l'Haÿ-les-Roses aime le développement technologique.

 

Entreprises, commerces et services à l'Hay les Roses (94240) - JDN

www.journaldunet.com › ... › Villes › Île-de-France › Val-de-Marne › L'Haÿ-les-Roses

Nombre d'entreprises, créations d'entreprises, commerces : toutes les informations sur les entreprises de l'Hay les Roses (94240, Val-de-Marne)

Créer entreprises - Domiciliation L'Haÿ-les-Roses - Domicilier entreprise

https://www.cfloker.com/creer-entreprises-domiciliation-lhay-les-roses-domicilier-entr...

Créer entreprises - Domiciliation L'Haÿ-les-Roses - Domicilier entreprise , Domiciliation ... Conseil et Accompagnement Création d'entreprise à L'Haÿ-les-Roses.

emploi et entreprenariat à L'Haÿ-les-Roses (94) - Communes.com

https://www.communes.com/emploi-l-hay-les-roses

informations concernant l'emploi et l'entreprenariat à L'Haÿ-les-Roses : CCI, pôle emploi, URSSAF, chomage, création d'entreprise.

Une entreprise est une organisation ou une unité institutionnelle, mue par un projet décliné en stratégie, en politiques et en plans d'action, dont le but est de produire et de fournir des biens ou des services à destination d'un ensemble de clients ou d'usagers, en réalisant un équilibre de ses comptes de charges et de produits.

Pour ce faire, une entreprise fait appel, mobilise et consomme des ressources (matérielles, humaines, financières, immatérielles et informationnelles) ce qui la conduit à devoir coordonner des fonctions (fonction d'achat, fonction commerciale, fonction informatique). Elle exerce son activité dans le cadre d'un contexte précis auquel elle doit s'adapter : un environnement plus ou moins concurrentiel, une filière technico-économique caractérisée par un état de l'art, un cadre socio-culturel et réglementaire spécifique. Elle peut se donner comme objectif de dégager un certain niveau de rentabilité, plus ou moins élevé.

Aucune entreprise ne peut s'exempter de l'équilibre entre le niveau de ses revenus et de ses charges. En cas d'écart déficitaire, celui-ci doit être réduit ou comblé par un apport extérieur (par exemple une subvention d'équilibre) sous peine de non-viabilité et de disparition de l'entreprise à plus ou moins brève échéance.

Les centres des formalités des entreprises (CFE, en France) contribuent à faciliter et à accélérer « le parcours administratif » des créateurs d'entreprises en leur permettant de déposer en un même lieu (« guichet unique »), en une seule fois, et sur un même document (« liasse unique »), les déclarations auxquelles ils sont tenus de souscrire. C'est un outil majeur de la simplification administrative de la CREATION D’ENTREPRISE

Lorsque le dossier remis au CFE est complet, celui-ci remet en échange un récépissé de dépôt de dossier de CREATION D’ENTREPRISE qui permet au créateur de déclarer son entreprise auprès des organismes publics (France Télécom, EDF, La Poste, etc.) sans attendre son extrait d’immatriculation au Répertoire des Métiers (D1) délivré par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, ou au Registre du Commerce et des Sociétés (K ou Kbis) délivré par le greffe du tribunal de commerce, dans les 24 heures. 

Ce service public est gratuit. Cependant, les CFE des chambres de commerce et d’industrie, des chambres de métiers et de l'artisanat et des Chambres d'agriculture peuvent proposer une assistance à la formalité supplémentaire facultative (conseil, assistance pour la préparation du dossier, etc.) qui est facturée. Les tarifs sont affichés dans chaque CFE. Le chef d'entreprise, créant une société, peut aussi déposer directement son dossier au greffe du Tribunal de commerce pour obtenir son extrait d'immatriculation, une inscription modificative ou la radiation de son entreprise.La CREATION D’ENTREPRISE est l'activité qui consiste à rassembler divers facteurs de production, produisant pour la vente de biens ou services et distribuant des revenus en contrepartie de l'utilisation des facteurs.

En 2010, selon l'INSEE 622 000 entreprises sont créées dont la moitié sous le statut d'auto-entrepreneur, soit 7 % de plus qu'en 2009. La CREATION D’ENTREPRISE a été libéralisée à la Révolution française par le décret d'Allarde des 2 et 17 mars 1791, qui a supprimé les corporations, et introduit la liberté d'entreprendre, aux seules conditions de se pourvoir auparavant d'une patente, dont il fallait s'acquitter le prix auprès de l'État, et de se conformer aux règlements de police. La contribution des patentes a été remplacée par la taxe sur le chiffre d'affaires en 1917, puis par la taxe professionnelle en 1974. Le grand nombre de papiers à remplir et le temps que cela peut consommer pour le nouvel entrepreneur ont souvent été montrés du doigt comme des freins à la CREATION D’ENTREPRISE. Lancé au début 2009, Mon.service-public.fr est un portail internet de l'administration française visant à permettre à tout citoyen d'effectuer ses démarches administratives en ligne, en particulier toutes celles liées à la CREATION D’ENTREPRISE ou à la création d'association. En Belgique, une réforme a eu lieu en 2003 afin de simplifier les démarches et formalités administratives liées à la création des entreprises. C'est ainsi que sont apparus les Guichet d'entreprises et la Banque-Carrefour des Entreprises.