Association loi 1901 - creation-d-entreprise.net

Création d'Entreprise - Conseils et assistance

Cliquez sur le conseil dont vous avez besoin... et envoyez votre demande







CREATION D’ENTREPRISE à Villiers-le-Bel

CREATION D’ENTREPRISE à Villiers-le-Bel

Île-de-France / Val-d'Oise » Commune de Villiers-le-Bel

Villiers-le-Bel est une ville française, située dans le département du Val-d'Oise et la région d'Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Beauvillésois et les Beauvillésoises.

La commune s'étend sur 7,3 km² et compte 27 794 habitants depuis le dernier recensement de la population. Avec une densité de 3 807,4 habitants par km², Villiers-le-Bel a connu une hausse de 8,4% de sa population par rapport à 1999.

Entourée par les communes de Sarcelles, Écouen et Arnouville, Villiers-le-Bel est située à 1 km au nord-est de Sarcelles la plus grande ville des environs.

Située à 95 mètres d'altitude, la CREATION D’ENTREPRISE à Villiers-le-Bel a pour coordonnées géographiques Latitude: 49° 0' 26'' nord

Longitude: 2° 23' 17'' est.

La commune est proche du parc naturel régional du Vexin français.

Le maire de Villiers-le-Bel se nomme Monsieur Jean-Louis MARSAC.

La commune de Villiers-le-Bel fait partie de la Communauté d'agglomération Roissy Pays de France.

L'aide à la création d'entreprise | Ville de Villiers-le-bel : Site officiel

www.ville-villiers-le-bel.fr/a-vivre/travailler/laide-a-la-creation-dentreprise/

Chaque semaine, le PACE propose des animations autour de la création d'entreprise. initiactiveforum20134901 Stand Initiactive95 - Mois de l'initiative 2013 ...

Venez booster votre projet de création d'entreprise et d'emploi ...

www.ville-villiers-le-bel.fr/.../venez-booster-votre-projet-de-creation-dentreprise-et-de...

Ville de Villiers-le-bel. ... Venez booster votre projet de création d'entreprise et d'emploi ! Zoomer Dézoomer Imprimer ... Les 16 et 22 mai, le bus marque l'arrêt à Villiers pour donner le départ à vos initiatives. Il sillonnera à travers 23 ...

Premières étapes - CMA95

www.cma95.fr/DEVENEZARTISAN/Premièresétapes.aspx

Bienvenue sur cette page spéciale "création/reprise". ... Site de Villiers-le-Bel : 3 rue Louis Perrein, 95400 Villiers-le-Bel ... Pendant cinq jours, un conseiller économique vous initie à la gestion d'entreprise avec l'assistance de partenaires.

Bienvenue à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Val d'Oise

www.cma95.fr/

site de Villiers le Bel CMA95. 3 rue Louis Perrein 95400 Villiers-le-Bel ... Dernières places - Formation "Assistant(e) de dirigeant(e) d'entreprise artisanale"

Le financement des PME est toujours une question cruciale. Le besoin de financement se heurte constamment, d'une part, à la capacité de l'entreprise à financer son propre développement, et d'autre part, au souci d'indépendance de l'entreprise. La capacité de financement de l'entreprise limite sa vitesse de croissance. Le souci d'indépendance de l'entreprise peut être un facteur bloquant à son développement. Des solutions de financement public peuvent permettre de concilier vitesse de croissance et volonté d'indépendance.

Synergies pour la CREATION D’ENTREPRISE est une dynamique collective issue de trois groupes d’acteurs qui ont élaboré des propositions, à partir de leur expérience de soutien à l’initiative économique et à la CREATION D’ENTREPRISE et les ont remises aux pouvoirs publics.

Un premier groupe s’est réuni en 1997, sous l’impulsion de France Initiative Réseau (FIR) et a élaboré un premier ensemble de propositions pour encourager la CREATION D’ENTREPRISE. Un deuxième groupe issu de Profession Créateur s’est attaché à réagir à la réduction du dispositif ACCRE et à faire des propositions d’amélioration de la situation du chômeur créateur d’entreprise. En troisième lieu, l’association Finansol qui regroupe des organismes de promotion de l’épargne et du financement solidaire s’est associée à l’initiative naissante.

La rencontre des participants de ces trois groupes a permis la création de la dynamique Synergies. L’acte fondateur fut la rédaction d’un manifeste « Pour ouvrir largement les portes de l’initiative économique et de la CREATION D’ENTREPRISE » (voir : Éficéa). Ce manifeste appelait à une conférence nationale sur l’accès à l’initiative économique et à la CREATION D’ENTREPRISE qui s’est tenue les 5 et 6 novembre 1998.

Après la conférence, Synergies s’est positionné comme un lieu d’échanges et de concertation autour de thèmes de travail et un promoteur de propositions concrètes. Ces propositions ont été largement diffusées et ont fait l’objet de nombreuses discussions avec les institutions publiques et privées concernées. Elles ont été entendues et reconnues lors des Assises pour la CREATION D’ENTREPRISE (11 avril 2000), des discussions État-Unedic et par le Conseil national pour la CREATION D’ENTREPRISE.

Parallèlement, le collectif Profession Créateur, soutenu par l’association Éficea a développé ses actions, avec une efficacité reconnue. Des groupes de travail ouverts se sont mis en place, animés par les acteurs eux-mêmes. Ils regroupent de nombreux professionnels issus de structures diversifiées d’appui à la création appartenant ou non à des réseaux de financement ou d’accompagnement. Ils associent des experts et des représentants d’institutions du champ de la CREATION D’ENTREPRISE et d’activité. L'aide à la création ou à la reprise d’entreprise, plus connue sous le sigle ACRE (anciennement ACCRE) est un dispositif français censé développer les créations d'entreprises. Ce dispositif s'adresse principalement aux chômeurs. Depuis le 1er décembre 2007, ils doivent en faire la demande auprès du centre de formalités des entreprises compétent. Cette demande est effectuée au moment de la déclaration de la création ou reprise de l'entreprise ou au plus tard le 45e jour qui suit cette déclaration.

Les centres des formalités des entreprises (CFE, en France) contribuent à faciliter et à accélérer « le parcours administratif » des créateurs d'entreprises en leur permettant de déposer en un même lieu (« guichet unique »), en une seule fois, et sur un même document (« liasse unique »), les déclarations auxquelles ils sont tenus de souscrire. C'est un outil majeur de la simplification administrative de la CREATION D’ENTREPRISE.

Lorsque le dossier remis au CFE est complet, celui-ci remet en échange un récépissé de dépôt de dossier de CREATION D’ENTREPRISE qui permet au créateur de déclarer son entreprise auprès des organismes publics (France Télécom, EDF, La Poste, etc.) sans attendre son extrait d’immatriculation au Répertoire des Métiers (D1) délivré par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, ou au Registre du Commerce et des Sociétés (K ou Kbis) délivré par le greffe du tribunal de commerce, dans les 24 heures.

Ce service public est gratuit. Cependant, les CFE des chambres de commerce et d’industrie, des chambres de métiers et de l'artisanat et des Chambres d'agriculture peuvent proposer une assistance à la formalité supplémentaire facultative (conseil, assistance pour la préparation du dossier, etc.) qui est facturée. Les tarifs sont affichés dans chaque CFE. Le chef d'entreprise, créant une société, peut aussi déposer directement son dossier au greffe du Tribunal de commerce pour obtenir son extrait d'immatriculation, une inscription modificative ou la radiation de son entreprise.